Energétique chinoise

Immunité : comment la renforcer avec la médecine chinoise

L’immunité est l’ensemble des mécanismes à l’origine de notre capacité de résistance face aux agressions extérieures. C’est à notre système immunitaire de combattre les bactéries ou les virus à l’origine des maladies infectieuses. En médecine chinoise, il existe une énergie particulière qui endosse cette fonction protectrice : c’est wei qi, ou énergie défensive. Elle aide le corps à lutter contre les virus, et bien plus encore. Découvrez comment renforcer votre immunité grâce à la médecine chinoise !

Renforcer son immunité avec l’acupuncture

Parmi les moyens pour stimuler nos défenses, l’acupuncture est largement utilisée. Elle prévient efficacement les maladies saisonnières (rhume, grippe, allergies…) en palliant les carences énergétiques. Son efficacité dans la lutte contre les virus et microbes de l’hiver est prouvée par de nombreuses études ¹. La stimulation des points situés sur les méridiens grâce aux fines aiguilles joue également un rôle dans les mécanismes de contrôle de la douleur ². C’est ce qui confère à cette médecine ancestrale son action antalgique.

L’acupuncture aide aussi la production des globules blancs (leucocytes), connus pour détruire les agresseurs et permettre à l’organisme de se défendre ³. Par ailleurs, elle contribue à consolider toutes les barrières protectrices du corps comme la peau, l’un de nos remparts contre l’extérieur. La barrière cutanée fait face aux attaques externes de virus et autres micro-organismes, et aux allergènes. En médecine chinoise, la peau est en relation avec le poumon. Stimuler les points en relation avec cet organe permet de renforcer l’immunité.

Wei qi, notre énergie défensive, circule sous l’impulsion du poumon. Elle fait le tour des méridiens 50 fois par jour : 25 fois le jour et 25 fois la nuit. Très puissante, elle circule aussi à l’extérieur du corps, en débordant des méridiens d’acupuncture.

Plusieurs points d’acupuncture sont réputés pour aider le système immunitaire. Par exemple E36 (zu san li), situé un peu en-dessous de la rotule sur la face externe des jambes, tonifie l’ensemble de l’organisme, soutient l’immunité, améliore la digestion, et équilibre la pression artérielle. En médecine chinoise, on prépare le corps à combattre la maladie avant qu’elle n’arrive, c’est ce qui fait toute la différence avec la médecine occidentale. On régule l’énergie des organes, on la fortifie, pour que l’organisme soit en mesure de se défendre lui-même naturellement contre les indésirables ! 🦣🥅

➡️ Envie d’en savoir plus sur l’énergie ? Découvrez mon livre : Comprendre l’énergie en médecine chinoise, les bases pour les débutants.

Le rôle de l’alimentation dans les défenses immunitaires

Lorsqu’on tombe malade, notre premier réflexe est de chercher à neutraliser la maladie, à la « détruire », et c’est normal ! C’est à cela que servent les traitements qui nous soignent. Une réponse adaptée suffit à ce que les choses rentrent dans l’ordre. Dans la médecine chinoise, on n’attend pas de tomber malade pour se soigner. On cherche avant tout à prévenir les maladies. De quelle manière ? En donnant au corps les outils nécessaires pour qu’il reste en bonne santé. C’est là qu’intervient le qi, l’énergie, qui est à la base de toutes nos activités vitales. Et notre première source d’énergie, c’est l’alimentation.

L’énergie défensive wei qi constitue notre seul système de défense vis-à-vis de l’extérieur. Elle naît essentiellement de ce que l’on mange.

Notre immunité se construit en partie grâce aux aliments que nous absorbons. Plus le corps possède de ressources, plus il aura la capacité de lutter contre les agressions extérieures. La diététique chinoise préconise une alimentation variée, constituée de produits de saison, riches en vitamines, minéraux et fibres. Une carence de ces éléments essentiels peut être à l’origine de fatigue, anémie, inflammations diverses (tendinites, douleurs articulaires…). Et, surtout, d’une baisse immunitaire importante. Pour renforcer son immunité, l’alimentation est donc primordiale.

👉 Vous aimerez aussi : Alimentation : bien s’alimenter pour gagner en énergie.

La vitamine D et le zinc, par exemple, améliorent la transmission nerveuse, la contractibilité des muscles, et aident à lutter contre le stress. La vitamine C, indispensable au renouvellement des globules blancs, est excellente pour notre système immunitaire. Mais attention au surdosage quand on la consomme sous forme de complément alimentaire (ce qui est souvent le cas). À forte dose, elle devient oxydante (4). Le mieux est toujours de consommer des fruits et des légumes frais, afin de puiser à la source ce que la nature nous offre !

Les plantes chinoises : une alliée de notre immunité

La pharmacopée chinoise recèle un large choix de plantes médicinales susceptibles d’offrir une réponse à chaque besoin. Les déséquilibres énergétiques, que nous appelons « problèmes de santé » en médecine occidentale, se traitent aussi très bien avec les plantes. En cas de baisse immunitaire et de fatigue générale, leur utilisation renforce l’énergie défensive, et tonifie l’ensemble de l’organisme. Pour cette raison, l’usage des plantes est particulièrement encouragé par la médecine chinoise pour renforcer l’immunité.  

Parmi les plus réputées, le ginseng (ren shen), maintenant aussi populaire en occident qu’en Chine, est l’un des grands remèdes de la pharmacopée chinoise. Son action tonifiante est très efficace en cas de baisse de vitalité et de grande fatigue. Son point fort ? Il tonifie yuan qi, notre capital énergétique de naissance. Parmi tous les produits de la classe des toniques du qi (de l’énergie), il est le seul à le faire ! Le ginseng renforce notre énergie innée, originelle, et vient soutenir les défenses immunitaires que nous avons héritées de nos parents.

Également très prisée, la racine d’astragale, huang qi, aide notre énergie défensive en agissant sur la surface du corps, pour empêcher les agents pathogènes d’y pénétrer. L’astragale a un tropisme sur le poumon, mais aussi sur la rate, qu’elle va tonifier. Ces deux organes sont à l’origine de la production et de la distribution de l’énergie dans le corps. En renforçant le système organique à l’origine de cette production et de cette diffusion énergétique, huang qi permet en outre de résister au froid, source des attaques virales de l’hiver.

Le qi gong pour résister au stress

Stress et immunité

On oublie souvent que l’immunité se renforce aussi par la stimulation physique, et l’absence de stress ! Le qi gong travaille sur ces deux aspects. Une étude récente a démontré que quatre semaines de pratique du qi gong pouvait entraîner une régulation des paramètres immunitaires (5). Pratiquer une activité sportive régulière permet de réduire le stress et l’anxiété, de se sentir bien dans sa peau, de reprendre confiance en soi, mais aussi de renforcer son énergie défensive !

Une variété de pratiques

Il est vrai qu’en hiver, il est plus difficile de pratiquer une activité en extérieur. Le climat froid et pluvieux peut créer un excès de yin, et même nuire à l’énergie des poumons. Or, certains sports et activités physiques peuvent être pratiqués par tous les temps, en intérieur comme en extérieur : c’est le cas du qi gong. Selon les envies (et le niveau !) de chacun, il existe plusieurs types d’exercices, plus ou moins dynamiques. Certains ont un aspect méditatif qui entraîne le mental, d’autres un côté plus physique, qui fait travailler la respiration.

L’alternance des mouvements passifs et dynamiques améliore le contrôle et la conscience de chaque action. Les exercices les plus pratiqués en occident sont souvent une combinaison de mouvements actifs et de courtes méditations. Le tout offre une pratique complète et équilibrée, qui favorise la détente mentale et corporelle. De plus, l’activité physique fait circuler l’énergie dans le corps, ce qui est une manière de plus d’entretenir notre précieuse énergie défensive.

👉 À lire aussi : Qi gong et énergie : quels bénéfices à la pratique du qi gong ?

Sources :

¹ Observation clinique des effets de l’acupuncture à Dazhui (GV 14) pour faire baisser la fièvre du rhume. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17432639/

Effets préventifs et curatifs de l’acupuncture sur le rhume : un essai contrôlé randomisé multicentrique au Japon. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15649831/

² Effets de l’acupuncture sur la réponse immunitaire liée aux peptides de type opioïde https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10437265/

³ L’acupuncture régule les sous-populations de leucocytes dans le sang périphérique humain. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2176150/

(4) La vitamine C, traitement miracle contre le rhume vraiment ? https://presse.inserm.fr/canal-detox/la-vitamine-c-traitement-miracle-contre-le-rhume-vraiment/

(5) Effets immunomodulateurs chez les individus en bonne santé après une intervention de Qigong taoïste de 4 semaines : une étude comparative https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/37403342/

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous, ou laissez-moi votre avis en commentaire !
caroline-daviau autrice santé bien être rédaction web seo-min

Caroline, autrice santé & bien-être

J’aime transmettre, guider, orienter. L’écriture est mon média de prédilection. J’ai d’abord décidé d’améliorer la vie de mes patients grâce à des consultations de médecine chinoise, puis en écrivant des livres sur des sujets que je connais bien : le massage traditionnel, les médecines complémentaires et alternatives, les huiles essentielles, la migraine, l’énergétique chinoise.

Rechercher un sujet

Services & ebooks

Check-list Offerte !
Votre auto-bilan énergétique chinois

Prévenir les maladies et préserver son bien-être grâce à la médecine chinoise : les bonnes questions à se poser

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest